By: Exoplanete On: February 28, 2016 In: Non classé Comments: 0

Berkeley, Stanford, UCLA, Caltech, elles sont toutes classées dans le top 10 des meilleures universités au monde, elles sont toutes situées en Californie. Y aurait-il donc une recette spéciale made in côte ouest ? Nous nous sommes rendus sur place pour comprendre d’où ces prestigieuses universités californiennes tirent leur énergie et leurs forces. Au-delà d’identités fortes cultivées par chacune, elles partagent aussi des valeurs…

1. Dans leur ADN, l’ouverture au monde

C’est historique et géographique: à l’extrême ouest du monde occidental et à la porte de l’Asie, la Californie attire chercheurs et aventuriers des deux mondes.  Est-ce le choc des cultures ou l’envie commune d’inventer un monde meilleur ? Force est de constater que cette mixité donne une couleur particulière aux Universités de la côte ouest, qui en tirent inventivité et énergie bouillonnante. Ici les cours d’architecture intègrent toutes les influences, les problématiques environnementales autant que les sciences de la terre. Les universités observent le ciel pour comprendre nos équilibres.  Caltech a même construit le « Jet Propulsion Laboratory » en partenariat avec la NASA,  pour ouvrir étudiants, chercheurs et techniciens à  la connaissance de l’espace extra-terrestre.

2. L’optimisme, une seconde nature

Le vocabulaire parle de lui-même. Les problèmes se transforment en défi et les difficultés  en opportunités. Les maximes de l’UCLA  illustrent cette confiance dans le futur: « sois qui tu as envie de devenir », « il n’y a pas d’âge pour l’excellence » La grande université publique de Los Angeles a même fait de l’optimisme son claim !

3. Une proximité des entreprises

Si la Silicon Valley est aujourd’hui un laboratoire à idées et à nouveaux business, c’est notamment parce qu’elle trouve un vivier extraordinaire d’étudiants et de professeurs installés entre Berkeley et Stanford. Les échanges sont multiples entre Universités et entreprises. Il n’est pas rare de voir des soirées de rencontre organisées pour accélérer les process de recrutement ou de collaboration.

Dans un autre registre, à Los Angeles, USC mène une collaboration étroite avec l’industrie du cinéma et participe à la transformation radicale d’Hollywood. Effets spéciaux, motion design, images virtuelles, l’enseignement s’adapte à la demande de professionnels. En retour, la célèbre fac nourrit l’industrie de son inventivité et de ses échanges et l’empêche de se reposer sur ses acquis.

4. Une pédagogie multiforme

L’approche pédagogique des universités est très pragmatique et se rapproche au plus près de l’entreprise. A l’heure où le collaboratif et l’échange sont devenus nécessité vitale, de nouveaux formats de classe se mettent en place. Ainsi cet été, certaines classes de Stanford étaient en chantier : la table ovale type salle de réunion remplace désormais le traditionnel amphithéatre.

Tandis que des MOOC permettent au plus grand nombre de suivre des cours et d’obtenir son diplôme à distance, l’éducation peer-to-peer se développe et redonne une dimension humaine et chaleureuse à l’apprentissage. Ce matin-là à Berkeley, nous avons croisé au café Stada, l’un des QG de la fac, une étudiante d’origine japonaise qui donnait un cours de sa langue natale à un autre étudiant. Pratique et convivial ! Des programmes de tutorat sont mis en place pour les étudiants absents, notamment pour les sportifs (environ 10 à 15% des étudiants de la fac) qui se déplacent sous les couleurs de leurs Université. 

Café Strada

Café Strada

5. Une émulation inter universitaire

À Los Angeles ou San Francisco, on est fier de son université, comme chez nous de son club de foot. Alors il faut choisir son camp : USC ou UCLA à Los Angeles, Berkeley ou Stanford à San Francisco. Et de défendre son Université par de nombreux moyens :

– matchs sportifs  inter universitaires
– soutien caritatif
– blog et campagne de recrutement

Vous vous intéressez à Berkeley ? Voici un mail qui vous rappellera le ranking US new de la fac (première fac publique, 3 ème fac américaine),et que les cours d’astronomie vous sont ici enseignés par des prix nobels. Le blog interne  annonce également fièrement que les alumni  gagnent de façon cumulé plus de 92Miards de $. Si votre niveau le permet, peut-être devriez-vous songer à Stanford ? L’Université met elle aussi en avant ses atouts : promotions d’une centaine d’étudiants, ratio professeur/élèves de 1 pour 10. Et sachez que si vous avez la chance d’être sélectionné, vous n’y côtoierez que l’excellence…

Que retenir de ce voyage ?

Les Universités californiennes, au-delà d’un rêve, nous montrent un visage très humain. Compétitrices lorsqu’il s’agit d’exceller, elle sont portées par des valeurs modernes d’optimisme, de générosité, de partage et d’ouverture. Elles travaillent en étroite collaboration avec les entreprises et préparent la mue des organisations.